Le 18 juin 2016, pour le 76ème anniversaire de l’Appel, Marc Fosseux, secrétaire général de la Fondation Charles de Gaulle, était à Beyrouth pour signer une convention de partenariat pour la création d’un Institut Charles de Gaulle.

C’est la première étape d’un projet porté par l’Association Charles de Gaulle, Fondation de droit libanais nouvellement créée, œuvrant pour la Sauvegarde du patrimoine de Charles de Gaulle au Liban, l’Ecole Supérieure des Affaires (ESA), créée il y a 20 ans suite à un accord entre les gouvernements français et libanais, a pour mission de former les futurs dirigeants du Liban et de la région. Cette initiative est également soutenue par la Fondation Charles de Gaulle et l’Ambassade de France au Liban, fondateur et partenaire stratégique de l’ESA, et propriétaire du site Clemenceau.

Ce projet s’inspire d’une idée simple : faire connaitre l’œuvre du général de Gaulle au Moyen-Orient et s’appuyer sur son héritage pour fonder un nouvel espace de dialogue entre les cultures de l’Orient et de l’Occident.

Dans cet esprit, l’Institut Charles de Gaulle poursuivra quatre objectifs :

  1. Sensibiliser le grand public et l’environnement scolaire à la mémoire du général de Gaulle, en insistant sur son passage au Liban ainsi que sur sa pensée et sa posture à l’égard du monde arabe ;
  2. Faciliter le débat autour de la politique étrangère du général de Gaulle dans la région et sur ses répercussions actuelles ;
  3. Former les cadres et dirigeants de la région au style de décideur incarné par de Gaulle ;
  4. Fédérer une communauté d’affaires et d’experts du leadership et de la coopération internationale au Liban.

Présentation3

 

Lire l’article de l’Orient le Jour

Comments are closed.