jean-claude-decauxLe président Jacques Godfrain et toute l’équipe de la Fondation Charles de Gaulle rendent hommage à Jean-Claude Decaux qui s’est éteint vendredi 27 mai 2016 à l’âge de 78 ans.

Père de l’Abribus et du Vélib, il fut un grand entrepreneur mais aussi un mécène attaché à l’histoire gaullienne : il apporta ainsi son soutien lors de la restauration de la Croix de Lorraine de Colombey en 2013, prit à son compte une campagne publicitaire en faveur du nouveau Mémorial Charles de Gaulle en 2009, et 10 années plus tôt favorisa l’embellissement du village de Colombey.

Le journal de la Haute-Marne revient sur cet épisode :

Les Colombéens ont appris hier la disparition de Jean-Claude Decaux. L’entrepreneur qui loua une chasse et posséda une propriété dans la commune jusqu’en 2004, est à l’initiative d’importants travaux d’embellissement dans le village.

Pascal Babouot, maire : « Je regrette cette disparition. Colombey lui doit une reconnaissance. J’étais à l’époque conseiller municipal quand il a créé une association qui a présenté un projet global de travaux qui a su mobiliser des fonds, des acteurs comme EDF pour rendre le village plus accueillant pour les touristes. C’est entre 1995 et 1997 que les réseaux ont été effacés, les trottoirs faits en béton désactivé, les façades rénovées, le gymnase transféré. Sans son intervention la commune aurait été incapable de financer ces travaux – il y en avait pour plus de 20 millions de francs […]. Jean-Claude Decaux était d’abord venu à Montheries puis à Colombey parce qu’il avait loué une chasse dans la forêt des Dhuits qui est devenue une chasse d’affaires. Giscard par exemple y venait… »

Gérard Natali, restaurateur : « C’était un grand homme, qui a commencé avec une Vespa et terminé avec un empire. Un homme exceptionnel, très humain, d’une grande gentillesse, pas fier. Il admirait de Gaulle et Kennedy. Il a refait tout le village. C’était un homme de parole : je lui avais trouvé sa propriété, il y a 25 ans, et il m’avait dit qu’il me la proposerait quand il partirait. C’est ce qu’il a fait (ndlr : le seul établissement étoilé Michelin du département est effet installé depuis 2005 dans cette demeure). C’était quelqu’un de très important pour moi, qui m’a beaucoup conseillé. »

 

Comments are closed.