????????????????????????????????????

A l’occasion de sa visite en France dans le cadre de la COP 21, le président de la République de Côte d’Ivoire, Monsieur Alassane Ouattara, a tenu à se rendre à la Fondation Charles de Gaulle le mardi 1er décembre 2015, accompagné de son ministre des Affaires étrangères et de son ambassadeur à Paris.

En déposant une gerbe dans le bureau historique du général de Gaulle, il avait à cœur de rendre hommage aux deux hommes d’exception que furent le général de Gaulle et le président Félix Houphouët-Boigny dont il s’est dit fier d’être « l’un des fidèles héritiers ».

Une visite chargée d’histoire quand on connaît la proximité du Général avec celui qui devint le père de l’indépendance ivoirienne. Félix Houphouët-Boigny fut en effet député de la Côte d’Ivoire, puis ministre à cinq reprises du gouvernement français, avant d’être élu président de la Côte d’Ivoire en 1960 suite à l’accession de son pays à l’indépendance.

Reçu par Jacques Godfrain, ancien ministre et président de la Fondation Charles de Gaulle, Alassane Ouattara a pu s’attarder avec émotion devant la Constitution de 1958, dont la Fondation conserve une copie, et qui porte notamment la signature de son illustre prédécesseur. En tant que ministre d’État, Félix Houphouët-Boigny participa en effet, au sein d’un comité interministériel, à la rédaction de la Constitution de la Vème République. Une coopération et un soutien mutuel que le général de Gaulle voulut souligner dans son allocution en l’honneur du tout nouveau président ivoirien en visite officielle en France en 1961 : « Comment oublierons-nous, en effet, votre contribution à nos lois comme législateur, à nos gouvernements comme ministre, à notre Constitution comme l’un de ses principaux auteurs. »

Télécharger le communiqué de presse