drapeau_fdcg_attentats

Notre pays vient d’être frappé pour la seconde fois en moins d’un an par une abjecte attaque terroriste, s’en prenant à des Français de toutes origines, de toutes confessions. Dans ces circonstances dramatiques, il nous est précieux, à nous qui consacrons notre vie à servir l’héritage et la mémoire du général de Gaulle, d’y retrouver des enseignements, des certitudes, valables pour tous les citoyens de la République française, qui nous permettent de continuer à espérer en l’avenir par-delà ces épreuves.

Il nous faut d’abord nous souvenir des mots du Général en avril 1941, exaltant ces «Français de toutes origines, de toutes conditions, de toutes opinions » et, pourrait-on ajouter, de toutes religions, « unis dans la lutte pour notre pays ». La France pour laquelle le Général s’est dressé en 1940 comme plus tard en 1958 est un pays porteur d’un message de tolérance et d’intégration à vocation universelle, bien plus fort et durable que toute barbarie rétrograde. La France intègre autour de son modèle républicain forgé par des valeurs éternelles de liberté, d’égalité, de fraternité ; elle donne sa chance à des individus de toutes origines, dès lors qu’ils font sincèrement leurs ses valeurs et ses idéaux.

Quand nous avons salué les tombes des goumiers et tabors qui ont donné leur vie pour la libération de la France, en Corse, quand nous saluons les spahis, que mon père servait en 1939-40, nous avons eu le même recueillement que devant les tombes des légionnaires, de l’infanterie coloniale, des marins et des aviateurs originaires du monde entier pour les premiers, de toutes les parties de la République, Régiment du Pacifique, marins de Saint-Pierre-et-Miquelon, d’Afrique ou de tous les océans ou de la métropole. Ils avaient tous quelque chose en commun, le désir de défendre la liberté, l’égalité et la fraternité.

Cet idéal finit toujours par triompher, parfois difficilement, parfois au prix d’un long et cruel combat, mais triomphe car il est porteur d’une foi en l’homme, d’une espérance en l’avenir que jamais les forces les plus barbares, les plus rétrogrades, ne pourront éteindre.

Nous avons foi en l’avenir, également, car nous savons que le Général a doté notre pays d’institutions efficaces, forgées précisément dans un contexte de crise de l’État pour sauver la République. Les hommes qui nous gouvernent disposent des moyens institutionnels pour réagir efficacement, rapidement, servis par un État ancien et légitime, par des forces armées et des forces de police profondément loyales et dont le dévouement auprès de nos citoyens ne sera jamais assez salué. La République ne vacillera pas, comme elle avait su rester forte et légitime dans les derniers soubresauts de la décolonisation. Nous avons confiance : elle ne sortira que plus forte de cette épreuve que nous traversons aujourd’hui. Tous unis, nous devons lui manifester notre loyauté.

Chacun comprendra que toute tentative de prise d’otages, toute attaque terroriste, aveugle et lâche est abjecte à nos yeux. Pour nous, la force des choses doit être soumise à la sagesse des hommes. Nul ne peut et ne doit remettre en cause l’État de droit, la liberté et la sécurité des personnes sans se heurter à une réponse forte.

C’est pourquoi la Fondation se veut pleinement associée à la douleur des familles des victimes, mais souhaite que la peine qui nous frappe aujourd’hui, en ces temps difficiles, soit transcendée par un message d’espoir.

Jacques GODFRAIN
Ancien ministre
Président de la Fondation Charles de Gaulle

Téléchargez l’hommage du Président

Comments are closed.