Commentée par le général de Gaulle lors de sa célèbre conférence de presse du 31 janvier 1964, l’annonce de l’établissement des relations diplomatiques entre la France et la République populaire de Chine fut un « véritable coup de tonnerre » dans le ciel diplomatique de l’époque. Cet acte visionnaire mérite, cinquante ans plus tard, qu’une attention particulière lui soit accordée, eu égard à la place qu’occupe désormais la Chine dans le monde.

Aussi la Fondation Charles de Gaulle, compte tenu des relations privilégiées qu’elle a su bâtir avec la Chine depuis 2004, et notamment avec l’Institut des Affaires étrangères du Peuple chinois, a  naturellement proposé un projet de commémorations aux pouvoirs publics de nos deux pays.

Placé sous le haut patronage du président de la République, le programme de la Fondation Charles de Gaulle comporte un volet scientifique, un volet économique et un volet culturel, grâce notamment au concours de l’Orchestre symphonique de la Garde républicaine qui participera à l’événement. Ce programme  se déroulera les 26 et 27 janvier 2014 à Pékin, et le mardi 28 à Shanghai.

france Chine 50 ans

 

A Pékin les 26 et 27 janvier 2014

L’aspect scientifique sera développé le 27 janvier à l’Institut chinois des Etudes internationales lors du  colloque « France-Chine : 50 ans ». Ce colloque,  qui sera  présidé par le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, abordera les prémices de la relation franco-chinoise comme son développement lors de ces cinquante dernières années. Il permettra également d’ouvrir des perspectives sur l’avenir des relations franco-chinoises.
La séquence majeure de la journée anniversaire se déroulera l’après-midi du 27 janvier 2014 au Musée national de Chine, place Tian’anmen, où sera inaugurée l’exposition de 800 m² réalisée par la Fondation Charles de Gaulle. Elle présentera au grand public les moments essentiels de ces cinquante ans de relation et les projets communs en cours d’exécution ou d’élaboration dans les domaines politiques, économiques et culturels.
Un grand concert lyrique et symphonique donné par l’Orchestre de la Garde républicaine clôturera, également dans l’auditorium du Musée national de Chine,  cette journée inaugurale.

A Shanghaï le 28 janvier

Le lendemain  28 janvier 2014, un programme sensiblement analogue se déroulera dans l’après-midi autour d’un autre format d’exposition (200 m2) à l’opéra de Shanghai. Ce spectacle reviendra sur les raisons qui ont conduit le général de Gaulle à reconnaître la Chine huit années avant les autres puissances occidentales.
Ces journées inaugurales n’auraient pu voir le jour sans l’apport généreux de partenaires de la Fondation, qui assumeront  l’essentiel des frais générés par cet anniversaire.  Le 26 janvier 2014,  un dîner de gala offert par la Fondation se déroulera à Yishu 8, siège de l’ancienne université franco-chinoise de Pékin fondée par le docteur  Sun Yatsen et  leur permettra de rencontrer leurs homologues chinois.

Une délégation de 200 personnes

Mais l’événement sera aussi créé par la venue d’une délégation de deux cents personnes conduite par la Fondation Charles de Gaulle et au sein de laquelle se trouveront de nombreux acteurs de la relation France-Chine, hommes politiques, anciens diplomates  en poste en Chine,  membres de la famille du Général, partenaires économiques, membres de la Fondation etc.

Tout au long de l’année 2014, les différents formats de l’exposition réalisée par la Fondation Charles de Gaulle circuleront à travers la Chine à la demande de nos partenaires économiques qui créeront, à cette occasion, autant Evènements destinés à faire vivre l’année du cinquantenaire.

De nombreux événements auront lieu également en France, notamment une programmation spéciale dans le cadre de l’émission « Le téléphone sonne » sur France Inter.

Comments are closed.